Trouve-t-on aujourd'hui facilement du coton à la fois bio et éthique? Mayeur Didier, PDG de Kelmoi

Il faut en effet distinguer ces deux notions : la première (bio) signifie que le coton a été cultivé sans pesticide ni produit chimique (respect de l’environnement), la seconde que la culture de ce coton s’est effectuée dans le respect des hommes qui y ont contribué. Aujourd’hui, on trouve du coton répondant aux deux types d’exigences au Burkina Faso, au Niger ou au Mali (entre autres). Mais cela reste difficile et à des prix très élevés. Un hectare de coton produit 1000 kg de base de coton bio et seulement 500 kg de coton répondant aux normes bio et équitables, ce qui est très peu. En termes de prix, le coton bio coûte 50 % plus cher que le coton ordinaire. Pour des collections comme celles de Kelmoi (50 000 à 60 000 pièces en 2007), l’impact du bio va de 50 centimes à 1 € de plus à l’achat par pièce, ce qui n’est pas neutre.

Mayeur Didier PDG de Kelmoi

Expert : Bismuth Patricia Le produit / Les marchés

Menu

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche