L’homme de la singularité Saillard Olivier, Chef de la programmation Musée des Art Déco Paris

Avant de se voir confier la programmation des expositions mode aux Arts Déco Paris, Olivier Saillard a dirigé le Musée de la Mode de Marseille durant cinq ans. Une expérience qui lui a permis de se construire et dont il s’inspire encore aujourd’hui.

« Lorsque j’ai été nommé à la direction du Musée de la Mode de Marseille, en 1995, par Maryline Bellieud-Vigouroux et Bernard Blistène, le directeur des Musées, je n’avais que 27 ans et j’étais atypique. Cet aspect de ma personnalité a séduit. J’ai compris très vite que ce que l’on attendait de moi, c’était que je fasse de ce Musée un lieu singulier. Je m’y suis attelé, en totale complicité avec Maryline Bellieud-Vigouroux. Nous avons monté des expositions exceptionnelles, au rythme de trois ou quatre par an, contrairement aux musées parisiens qui n’en proposaient qu’une ou deux. Il y avait, dans ce musée, une vitalité que l’on ne trouvait nulle part ailleurs. Cette expérience m’a permis de me forger en faisant des choses qui me ressemblaient. Elle reste pour moi un formidable passeport et je continue aujourd’hui à m’en inspirer. »

Lors de son séjour marseillais, Olivier Saillard a fait d’incroyables rencontres, dont celle de Christian Lacroix devenu, depuis, un ami. Il a découvert Topolino et sa conception visionnaire du maquillage de mode, l’artiste-coiffeur Barnabé qui collabora avec les photographes les plus en vogue, et bien d’autres de ces personnalités dont il dit « qu’elles ont éduqué la contemporanéité de Marseille et qu’elles devraient guider un certain regard des Marseillais.»

« Ce furent cinq années de travail sans relâche, mais pleines d’énergie et surtout d’envie. Cinq années marquées, en outre, par une collaboration très proche avec l’Institut Mode Méditerranée. Chaque structure renvoyait à l’autre et la valorisait. Il existait entre elles une synergie très efficace. »

Pour cet homme sensible et cultivé, en quête constante d’authenticité, « Marseille a la chance, de par sa culture, sa chaleur et ses couleurs, de renvoyer au monde une image hors standard, dans le domaine de la mode comme dans ceux de la culture et des arts. Et elle doit jouer de cette singularité pour s’imposer vis-à-vis de l’Europe et des pays de la Méditerranée. Car là est l’enjeu de la Méditerranée : en faire émerger quelque chose de singulier… 

Saillard Olivier Chef de la programmation Musée des Art Déco Paris

Expert : Bismuth Patricia Le produit / Les marchés

Menu

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche