Comment se porte le marché du bijou ? Grouesy Carole, Déléguée générale Fédération Nationale des Horlogers, Bijoutiers, Joailliers et Orfèvres

Il se porte très bien. Il a enregistré, en 2007, une belle progression (+ 5 % par rapport à 2006), la plus belle qu’il ait connue depuis 2000. Si l’on cumule les ventes de montres et de bijoux en France, le total atteint les 5,4 milliards d’euros. Le bijou or a légèrement baissé en quantité mais a augmenté en valeur du fait de l’augmentation du cours de l’or. L’argent a très bien marché (+ 11 % sur l’année). Le diamant et la perle ont aussi bien fonctionné. Ceci s’explique par le fait que le bijou précieux est de plus en plus créatif et tendance. On trouve aujourd’hui sur le marché des pièces originales, loin des bijoux traditionnels des générations passées et qui permettent de se démarquer. De plus, on a la chance, en France, d’avoir un marché très atomisé, qui propose aussi bien des produits accessibles que des pièces d’un luxe inouï. Le bijou est aussi de plus en plus gai et coloré.

Grouesy Carole Déléguée générale Fédération Nationale des Horlogers, Bijoutiers, Joailliers et Orfèvres

Expert : Bismuth Patricia Le produit / Les marchés

Menu

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche