Quel risque court un jeune créateur en créant une collection trop importante ? Bramoullé Françoise, Enseignante en marketing à l'école Mode Spé

Il court le risque d’atomiser ses ventes. Si, au lieu de capitaliser sur 30/40 références, il en produit 80, il risque de vendre dix modèles de chaque référence alors que si la collection était divisée par deux, il en vendrait 20 avec un investissement de départ moins conséquent. Il existe un phénomène connu des professionnels, qui est la loi du 80/20 (je fais 80% du chiffre d’affaires avec 20% de ma collection). C’est une sorte de principe qui se vérifie dans le temps et selon lequel il y a toujours, dans une collection, 20 % d’articles qui se vendent très bien et 80 % qui se vendent moins. Ceci étant, on ne peut pas se passer des 80 restants car ils font exister et valorisent le reste. Par exemple une jupe peut avoir beaucoup de succès parce qu’elle est présentée avec un top qui la valorise, et le top, lui, ne pas se vendre du tout. Mais le top est indispensable car sans lui, la jupe ne se vendrait pas.

Bramoullé Françoise Enseignante en marketing à l'école Mode Spé

Expert : Bismuth Patricia Le produit / Créer une marque

Menu

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche