Un jeune créateur a-t-il intérêt à délocaliser sa production en Asie ? Detaille Philippe, PDG Persatong

« Il faut faire très attention à la délocalisation de sa production en Asie, surtout lorsque l'on se lance. L'Asie peut être intéressante mais à la seule condition de pouvoir se rendre sur place pour assurer le contrôle et le suivi des opérations liées à sa commande. J'ai moi-même failli mettre la clé sous la porte à cause d’une commande passée en Chine qui m'a été livrée avec deux mois et demi de retard. A 1 mois et demi de retard, mes clients me suivaient encore, mais après, ils m'ont lâché. Ce retard a entraîné toute une série de déconvenues : nous avons raté les échéances de fret maritime et avons dû recourir au transport aérien (très cher). La période étant chargée, les transporteurs ont fait de la surenchère, que j'ai été contraint d’accepter… Résultat : cette affaire m'a valu 70% d’annulations de commandes et, provisoirement heureusement, la perte de la crédibilité de mon entreprise. J'ai réussi, depuis, à trouver de nouveaux marchés et à remettre les compteurs à zéro, mais j'ai renoncé à travailler avec l’Asie. »

Detaille Philippe PDG Persatong

Expert : Malbec Isabelle La production et le sourcing / La localisation / délocalisation de la production

Menu

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche