Prêt-à-Porter Masculin Télécharger le pdf

Le prêt-à-porter masculin désigne l’ensemble des vêtements pour homme fabriqués en séries, selon des mesures normalisées et faisant l’objet de présentations saisonnières.

Il regroupe également les accessoires pour homme : sacs et cartables, chapeaux, écharpes et tours de cous, chaussures, gants...

Par extension, le prêt-à-porter masculin désigne le secteur économique lié à ces vêtements (le marché du prêt-à-porter masculin) où se côtoient des entreprises industrielles, des petites et moyennes entreprises et de très petites entreprises, de fabrication comme de diffusion.

Les composantes de ce secteur sont moins diversifiées que celles du prêt à porter féminin, ce qui le rend moins complexe.

Liste des sous-pages

  • Le marché du prêt-à-porter masculin

    Télécharger le pdf

    Le marché du prêt-à-porter masculin français représente un chiffre d’affaires de 5,6 milliards d’euros (2010)*, soit 17 %** du CA total du secteur du prêt-à-porter français.

    Il représente également 18 % des exportations et 30 % des importations françaises de prêt-à-porter.

    La consommation d’articles d’habillement masculins atteint les 8,7 Mds €.

    Le budget moyen par homme en prêt-à-porter est de 362 € par an (montant variable selon les tranches d’âge).

    Ce marché, qui s’est développé plus tardivement que le prêt-à-porter pour femme, est en progression. Moins affecté par la crise, il est aujourd’hui la cible de nombreuses enseignes et chaînes de distribution, qui ont multiplié les ouvertures de points de vente pour homme ces dernières années.

    *Etude Xerfi/Precepta - **Sources FFPAPF, Douanes, UFIH

  • Les produits

    Télécharger le pdf

    Les produits du prêt-à-porter masculin se répartissent en deux grandes catégories : les pièces de dessus et les pièces de dessous.

    Les pièces de dessus  sont celles que l’on porte à l’extérieur ; elles regroupent les petites pièces ou pièces du haut (chemises, les polos et tee-shirts (lien vers § correspondant), pulls, gilets et cardigans (lien vers § correspondant), les pièces du bas (pantalons et shorts (lien vers § correspondant)) et les costumes (lien vers § correspondant), les manteaux, vestes et blousons (lien vers § correspondant).

    Les pièces du dessous regroupent les sous-vêtements et les articles de “homewear“ (renvoi vers rubrique sous-vêtements).

    Les chemises

    Les chemises font partie de la catégorie des petites pièces de dessus pour homme. Elles occupent une place centrale dans les garde-robes masculines.
    Elles représentent en France un CA de 845 millions d’euros*.

    Déclinées en de nombreux modèles et styles, des plus classiques aux plus fantaisistes, elles couvrent tous les niveaux de gammes du prêt-à-porter, du plus basique au plus luxueux.
    Elles sont disponibles dans différentes matières, même si le coton reste très majoritaires/

    Longtemps tenues en marge des tendances de mode, elles font aujourd’hui l’objet de collections très actuelles, suivant de très près les courants de saisons.
    Elles font, de fait, partie des vêtements pour homme les plus achetés, tous canaux de diffusion confondus.

    *Source IFM

    Les polos et tee-shirts

    Les polos et les tee-shirts appartiennent à la catégorie des petites pièces de dessus pour homme.

    Ils représentent en France un CA de 916 millions d’euros*.

    Confectionnés le plus souvent en coton, ils se portent dans toutes les circonstances, avec un ensemble habillé comme avec un jean, un short ou une tenue de sport.

    Moins onéreux et plus décontractés que les chemises, ils occupent une large place dans les garde-robes des jeunes qui, aimant en changer souvent, en achètent beaucoup.

    *Source IFM

    Les pulls, gilets et cardigans

    Les pulls, gilets et cardigans font partie des petites pièces de dessus pour homme.

    Ils représentent en France un CA de 698 millions d’euros*.

    Ils sont en maille, déclinés dans des styles et matières différents : laine, laine mélangée, coton et lin majoritairement.

    Ils couvrent tous les niveaux de gamme. Les collections haut de gamme leur consacrent généralement plusieurs modèles dans des matières luxueuses, notamment en cachemire, de plus en plus prisé ces dernières années.

    *Source IFM

    Les pantalons, jeans et shorts

    Le pantalon et le jean appartiennent à la catégorie des pièces du bas du prêt-à-porter masculin.

    Le pantalon de ville pour homme représente en France un CA (total dépensé en 2008) de 981 millions d’euros.

    Il se décline dans des matières différentes : toile de coton, coton mélangé, lin, laine, laine mélangée, matières synthétiques...,  des matières variées toutes les matières (chaîne et trame, maille... et se prête à tous les styles.

    Classique, étroit, large, fuselé ou droit, il s’adapte à chaque silhouette et permet les associations les plus personnalisées.

    Le jean, disponible lui aussi dans une grande variété de coupes et adapté à toutes les morphologies, représente de son côté un CA (total dépensé en France en 2008) de 1,280 Md €*.

    Slim, “carotte“, version punk délavé ou indigo, il est présent dans la plupart des collections, y compris les grandes marques et enseignes de luxe qui lui consacrent généralement quelques modèles.

    Il permet à chaque homme de se construire un style dans lequel il se sent bien.

    Le short de ville (ou bermuda), longtemps réservé aux activités de loisir en plein air, a aujourd’hui toute sa place dans la garde-robe masculine.

    Synonyme de confort, d’aisance et de légèreté, il reste l’un des vêtements basics de l’été.

    Il couvre tous les niveaux de gamme et se décline dans des formes variées, de la plus simple à la plus étudiée, et des matières diverses : toile de coton ou denim, lin, textiles techniques..

    *Source IFM

    Les vestes, blousons et manteaux

    Les vestes, blousons et manteaux font partie des pièces de dessus pour homme.

    Cette catégorie intègre également les imperméables et pardessus, les anoraks, les parkas et les coupe-vent.

    Ils sont des pièces maîtresses des garde-robes masculines et des collections car ils permettent aux hommes d’affiner leur style.

    Leurs matières sont extrêmement variées, souvent à forte valeur ajoutée (cachemires, mélanges laine-cachemire, matières techniques...). Ils couvrent de fait une très large gamme de prix.

    Le costume

    Pièce incontournable des garde-robes masculines, le costume est le garant de l’élégance et du raffinement au masculin.

    Longtemps réservé aux silhouettes hyperclassiques, voire ennuyeuses ainsi qu’à certaines occasions (cérémonies), il connaît depuis quelques années un très vif engouement. Les plus jeunes (25/35 ans) se le sont même appropriés.

    Il se décline dans des matières modernes, légères et confortables : laine, laine mélangée, velours, cachemire, mélange cachemire et soie, matières synthétiques à haute tenue, toile de coton, lin..., couvre tous les niveaux de gammes et se prête à tous les styles. Les jeunes n’hésitent pas à le dépareiller, à l’assortir avec une chemise ou un tee-shirt décalé, avec ou sans cravate et, accessoirement, avec les manches retournées.

    Plus ou moins ajusté, il confère à la silhouette une allure moderne et dynamique.

    Il représente en France un CA de 578 millions d’euros*. Les Français en achètent près de 3 millions par an.

    *Source IFM

    Les accessoires pour homme

    Les accessoires occupent une place importante dans le prêt-à-porter masculin, dans la mesure où ils permettent de personnaliser les tenues, quel que soit leur style : habillé, casual-chic, décontracté...

    Ils couvrent tous les niveaux de gammes et sont, de fait, accessibles à tous.

    Ils constituent un secteur porteur car ses produits sont incontournables et font l’objet d’une demande constante, sans cesse renouvelée.

    Ce secteur est globalement en progression.

    La ceinture

    La ceinture est aujourd’hui un accessoire de mode à part entière. Certains hommes en achètent d’ailleurs en grande quantité, comme le font les femmes avec les sacs à mains.

    Elle apporte un fini esthétique, voire une touche tendance à la tenue, en valorisant la silhouette.

    Disponible dans de nombreuses formes et matières, elle est un élément de personnalisation essentielle du style masculin.

    Malgré la crise, le secteur de la ceinture, notamment en cuir, reste porteur (en progression).

    La Cravate

    Associée au costume, la cravate connaît depuis plusieurs années un regain d’intérêt.

    Portée été comme hiver, par toutes les générations, y compris les plus jeunes, elle est un gage d’élégance et permet aux hommes d’affirmer et de personnaliser leur style.

    Très présente sur les défilés masculins, elle s’adapte aux différentes formes de cols de vestes et de chemises. Elle est proposée dans des matières très différentes, soies italiennes, mogador, lin... et dans une très large gamme de coloris et de motifs.

    Certaines marques les confectionnent de façon traditionnelle, voire à la main.

    Le Chapeau

    Eté comme hiver, le chapeau est présent aujourd’hui dans de très nombreuses garde-robes masculines.

    Feutre, borsalino, panama, de style “cowboy“, canotier, casquette, béret..., il fait le bonheur des hommes de tous âges, y compris les plus jeunes, quel que soit leur style.

    Les marques n’ont pas mis longtemps à s’adapter à cette tendance largement internationale. La plupart en proposent quelques modèles en complément de leurs collections.

    Classique ou tendance, simple ou sophistiqué, le chapeau est confectionné dans des matières extrêmement variées : textiles divers épais l’hiver, ajourés l’été, feutre, cuir, paille...

    A l’instar des autres accessoires pour homme, le secteur du chapeau est porteur (en progression). Sa fabrication – tout au moins pour les chapeaux haut de gamme made in France – nécessite toutefois un savoir-faire hautement qualifié, ce qui rend son coût de fabrication élevé.

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche