Luxe - Haute couture Télécharger le pdf

Le secteur du luxe regroupe les grandes marques de prêt-à-porter de luxe ainsi que la Haute couture. Il correspond à l’excellence, au savoir-faire exceptionnel et comporte une part de rêve et d’identification essentielle.

Les grandes marques prêt-à-porter de luxe (Vuitton, Hermès, Cartier, Tiffany & Co, Chanel, Céline, Givenchy, Dior, Burberry, Armany...) sont connues dans le monde entier. Elles proposent des modèles uniques, réalisés dans les tissus les plus raffinés, eux aussi uniques, et extrêmement coûteux, ajustés aux mesures des clients. Elles réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires à l’étranger (82 % pour les maisons du Comité Colbert). Elles ont actuellement un succès croissant aussi bien dans les pays émergents (Asie) que matures (Etats-Unis).

Ces marques proposent des collections de vêtements et accessoires prestigieux auxquels seule, bien sûr, une élite peut accéder. 

Liste des sous-pages

  • En France, le luxe représente* :

    • 10 milliards d’euros pour la Couture
    • 6 Mds € pour la maroquinerie, les bagages et les accessoires
    • 3 Mds € pour l’horlogerie et la joaillerie
    • 0,2 Mds € pour les arts de la table

    Le marché du luxe est moins impacté par la crise et les turbulences financières que les autres secteurs du textile et de l’habillement. La plupart des grandes enseignes du luxe affichent en effet des taux de croissance à deux chiffres (+ 15 % d’augmentation des ventes pour le groupe mondial du luxe LVMH sur les 9 premiers mois de 2011)

    Ce succès s’explique par la stratégie offensive basée sur la performance et l’innovation que déploient les marques en question, ainsi que sur leur politique d’expansion géographique ciblée sur les marchés les plus porteurs, qui leur ont permis de s’ouvrir à de nouveaux consommateurs.

    Il s’explique également par l’appétit insatiable de la Chine pour les produits prestigieux, la Chine étant d’ailleurs annoncée par les économistes comme le principal marché pour les produits de luxe d’ici 2020.

    Par produits, les plus fortes croissances seront enregistrées en 2011 par les montres et les bijoux (+18 %), suivies par les accessoires (+ 13%).

    Selon les prévisions de la filière, l'habillement devrait croître de 8%.

    Ce secteur présente de réelles opportunités de croissance pour les PME / TPE à condition que certains critères soient réunis :

    •  Excellence et exigence, qualité des produits
    • Innovation et créativité
    • Existence d’une tradition autour des produits de luxe et des métiers d’art
    •  Image de qualité attachée à un pays ou une région
    • Infrastructures de production locale (compétences, savoir-faire...)
    • Infrastructures de distribution locale (marché de référence)

    *Chiffres 2008, source Conseil économique et social

  • Les produits

    Télécharger le pdf

    Les produits de prêt-à-porter de luxe correspondent aux mêmes catégories d’articles que le prêt-à-porter Femme, Homme et Enfant.

    Seules les matières diffèrent.

    Par segment, le secteur Homme, face à une augmentation de la demande, se développe très nettement depuis plusieurs années.

    Le secteur enfant est quant à lui en plein essor : la plupart des griffes prestigieuses ont aujourd’hui leur propre ligne enfants. Certaines telles que Jean-Paul Gautier, proposent même des silhouettes enfant complètes (vêtements, chaussures, et accessoires / sacs, chapeaux, lunettes...).

    Lanvin, Versace et Castelbajac s’apprêtent à lancer leur première collection (courant 2012).

    Les ventes de vêtements pour enfants se sont littéralement envolées en 2011 (+ 8,5 % en valeur) tandis que des hausses de 2 % et 3,5 % sont annoncées pour 2012 et 2013.

    La Haute couture propose quant à elle des produits sur-mesure, même s’ils sont réalisés selon les modèles présentés lors des défilés.

    Ces modèles illustrent l’excellence du savoir-faire français. Ils sont réalisés dans les matières les plus prestigieuses, selon des coupes parfaites. Chacun d’eux représente jusqu’à plusieurs centaines d’heures de travail voire, pour certaines pièces, plusieurs milliers.

    Seules bien sûr y ont accès les personnes fortunées.

    Les Maisons habilitées à utiliser le label Haute couture sont aujourd’hui au nombre d’une douzaine*. Elles sont mondialement connues et représentent la vitrine de la mode. Elles sont principalement localisées à Paris mais réalisent entre 70 et 80 % de leur chiffre d’affaires à l’étranger.

    Ce secteur est globalement peu rentable compte-tenu des coûts très élevés des matières premières et de la façon. Aussi, de nombreuses maisons de couture développent par ailleurs des produits dérivés, accessoires et prêt-à-porter.

    *Le terme Haute couture constitue une Hautappellation juridiquement protégée, dont ne peuvent se prévaloir que les entreprises figurant sur une liste établie par le ministère de l’Industrie, via un arrêté. Peuvent s’en prévaloir aujourd’hui (2011-2012) les maisons Chanel,  Dior,  Givenchy, Jean-Paul Gaultier,  Hermès,  Adeline André, Franck Sorbier,  Anne-Valérie Hash, Maurizio Galante,  Stéphane Rolland,  Christophe Josse et Gustavolins.

     

Fil d'ariane

La maison méditerranéenne des métiers de la mode met à votre disposition le pass créamode, site dédié à la création d'entreprise de mode.

Moteur de recherche